Peinture depuis le Point 0 ou d’indifférence créative.

Plusieurs manières de peindre existent et elles sont très différentes les unes des autres. Une d’elle serait peindre avec l’objectif de peindre un tableau, un produit et l’autre pourrait être peindre depuis l’intuition, la créativité.

Dans la première manière, une idée, le travail du concept et son exécution sont nécessaires. Et pour obtenir de bons résultats il faut maîtriser la technique, avoir des connaissances et de l’entrainement, beaucoup d’entrainement ! On travaille selon un plan d’action et on se centre sur le résultat.

Dans la seconde manière, il s’agit d’une approximation plus spontanée et naturelle qui offre la créativité comme processus. On va vers l’expression spontanée à partir de laquelle on peut développer l’intuition. Elle est libre de résultats et d’exigences techniques. Elle a beaucoup de profondeur et est fréquemment plus directe. C’est plus un chemin de connaissance personnelle.

C’est deux manières apparaissent comme des pôles opposés et chacune a sa part de gratification et d’utilité, en dépendant de la situation dans laquelle nous nous trouvons.

Je propose une troisième vois, celle du Point 0, qui n’est ni technique, ni expression libre, mais choisir selon ce que demande la situation. Car par exemple, je peux être frustrée car je ne mélange pas les couleurs de manière adéquate ou j’ai des difficultés à être spontanée. C’est pour cela que je crois qu’il est important de faire attention à ce que l’on fait quand on peint, savoir mélanger les couleurs, et voir ce que le tableau nous dit en chaque moment même si il n’y a pas de résultat en vue. Pour cela je suis la méthode que j’ai appris avec Tiga (link) en ce qui concerne la technique et les apprentissages en attention pleine que j’ai commencé il y a plus de 20 ans avec la méditation.

Avec cette manière de peindre, le chemin vers la découverte de soi, l’approche sur la créativité dans le processus nous oblige à laisser de côté le contrôle et les attentes et à avoir confiance dans notre voie intérieure.

Mon expérience c’est que j’ai appris à comprendre ma créativité (et celle des autres) et son pouvoir guérisseur. J’ai aussi appris à développer mon intuition et ressentir le plaisir de la spontanéité…. à reconnaître où je m’inhibe dans l’activité créative (par peur, honte ou contrôle) et à me désinhiber dans ma créativité. Et à partir de là découvrir (de dé- couvrir, révéler ce qui est couvert, caché peut être merveilleux) et explorer qui je suis réellement.

Je suis de ces personnes qui pensent que l’être humain se découvre vraiment à travers de ses images internes. Et que tous et chacun d’entre nous est créatif. Laisser affleurer ces images, nous aide à la relaxation, à réduire le stress et améliore la concentration, l’attention pleine ou mindfullness est un bon accompagnement. Et c’est quelque chose que je fais depuis que j’ai commencé en 2002 avec les ateliers de peinture créative.Même si cela fait longtemps que vous n’avez pas tenu un pinceau… même si vous vous dîtes « je ne suis pas une personne créative », malgré cela, il peut arriver que les couleurs et les formes les plus merveilleuses sortent de votre main si vous pouvez vous confier à votre intuition. Vous commencerez à peindre dans la confiance et irez avec le flux de la palette de couleurs intérieur dans lequel tout est présent.